Que faut-il savoir sur la merule ?

créer par urmila. Posté(e) le 12 juin 2020 dans Travaux.
urmila
0 message(s)
40 av Saint Sylvestre, NICE 06100 5555555555 $$$

Ce champignon lignivore est incontestablement le plus fréquent des champignons destructeurs du bois d’oeuvre dans le bâtiment en Europe, en particulier en Belgique. Il se développe sur le bois de conifère (résineux) mais attaque aussi le bois de feuillus, l’aubier du chêne, le hêtre et le peuplier. Son apparition est étroitement liée à l’humidification du bois et sa croissance est largement favorisée en atmosphère confinée. Il s’étend également sur n’importe quel matériau et peut être particulièrement dévastateur. Il peut atteindre et altérer les structures porteuses des bâtiments. La plus fréquemment rencontrée est la Serpula lacrymans A partir d’une pièce de bois attaquée, il peut traverser des zones non nutritives parfois considérables, de maçonnerie, de plâtre ou de sol, pour atteindre d’autres pièces de bois. Il fait ce cheminement en développant son mycélium capable de transporter d’un point à l’autre l’eau et les substances nutritives indispensables à sa croissance. Formation végétative, le mycélium Le mycélium de Serpula lacrymans prend, dans les habitations, une très grande diversité de formes et d’aspects suivant les stades successifs de son développement, de sa localisation, la nature du support et les conditions ambiantes. Dans un espace libre et dans une atmosphère humide, la germination de la spore produit une masse ouateuse blanche qui peut atteindre 5 à 50 mm d’épaisseur. La masse peut devenir très volumineuse et former des coussins ± épais,- de 2 à 12 cm, denses, à texture filamenteuse parallèle. Si l’espace est restreint ou si les conditions d’humidité ambiante ne sont pas optimales, le mycélium prend l’aspect de toile d’araignée. Sa couleur évolue selon les conditions de développement : d’abord blanc, passant au jaune, vert, rose ou violacé, avec une surface ocre ou grise. Si l’espace est restreint ou si les conditions d’humidité ambiante ne sont pas optimales, le mycélium prend l’aspect de toile d’araignée. Sa couleur évolue selon les conditions de développement : d’abord blanc, passant au jaune, vert, rose ou violacé, avec une surface ocre ou grise. Les spores sont d’abord disséminée par projection dans l’air environnant et retombent en sporée sur les objets avoisinants et le sol. S’il y a un quelconque mouvement d’air elles sont emportées dans le bâtiment ou même en dehors. Conditions de développementune teneur en eau du substrat bois : minimum 22 % – optimum 35 un espace non ventilé avec humidité ambiante maximale une température entre 5 et 25°C avec un optimum à 21 °C une atmosphère confinée, obscure;une lumière diffuse stimule sa fructificationun substrat acide, tel que le bois, nécessaire à la germination des spores de l’oxygène pour sa respiration Cause première du développement de la mérule dans l’habitation : l’humidité Lorsque ces conditions sont réunies, le mycélium se développera, caché, derrière les plinthes, lambris, faux-plafonds, planchers, charpentes. Son extension peut atteindre, dans les conditions optimales, 12 cm par semaine. Comment traiter pour éradiquer la mérule ?Tout retard dans un traitement risque d’être grandement dommageable pour le bâtiment concerné. La rapidité s’impose. La mérule cause une altération immédiate du bois dans lequel elle se développeLa pourriture cubique du bois. Le bois prend une coloration brun clair, perd sa dureté et toute résistance mécanique, perd jusque 50 à 60 % de son poids, perd sa capacité de rétention d’eau et se dessèche, se rétrécit et se fracture transversalement et longitudinalement jusqu’à se fragmenter en morceaux rectangulaires cubiques mesurant de 2 à 7 cm suivant le bois atteint. Dans cet état avancé de pourriture, le bois se réduit aisément en poudre par frottement entre les doigts. Il conviendra de faire venir un professionnel pour traiter le problème de moisissures et champignons.

Créer un compte pour répondre à cette Question